Corporate identity

En quoi est-il utile d’avoir une ligne de conduite sur l’Internet ?

Personne ne me voit, personne ne me connaît, personne sait qui je suis… dès lors, je fais ce que je veux, quand je veux !

Est-ce la bonne manière de faire ?

Peu probable (…). Le fait qu’il n’y ait pas de contact direct, et un certain anonymat laisse régulièrement place à des dérives d’une partie des utilisateurs. Que ce soit sous forme des règlements de comptes, insultes, racismes, et autres faits du même genre. C’est bien dommage, d’autant plus que l’Internet est un outil extraordinaire. Que ce soit pour échanger, apprendre, garder le contact ou s’en faire des nouveaux.

Trier ses mots est essentiel

Cela est d’autant plus vrai, lorsqu’il s’agit d’activités liées à votre entreprise.

À chaque visite, nos lecteurs se font un avis sur nous. Les images et les mots sont disséqués, et ainsi notre image forgée. Vus sous ce contexte, nous sommes loin de pouvoir dire et faire comme bon nous semble. Nous sommes tenus — si nous voulons prospérer — à avoir une ligne de conduite irréprochable.

Bien sûres, nous pouvons faire part de notre avis, même engagé. Ce qui compte, c’est que les propos soient fondés et que leur but s’oriente vers l’information au lieu de l’offense.

La présence ? Oui, elle est indiquée !

Nous pouvons le constater chaque jour, une présence en ligne — plus particulièrement sur les médias sociaux — est devenue chose courante, pour toute personne ou entreprise qui se veut être connue du grand public.

En tant qu’entreprise s’est même devenu un must. 

Se lancer, c’est également repenser la manière de faire. Pour vous soutenir dans cette démarche, voici :

12 points qui peuvent faire la différence

Pensez les médias sociaux comme un moyen de dialoguer

Que ce soit avec vos clients, collègues ou partenaires. En d’autres termes, la publication d’informations c’est que le premier pas. L’interaction, avec les personnes qui se donnent la peine de commenter, c’est le second.

Imaginez-vous ; vous donnez une conférence, quelqu’un vous pose une question et vous, vous restez muet… ! C’est ce qui se passe encore trop souvent sur les médias sociaux.

Soyez autrement, interagissez !

Développer de bonnes relations prend du temps

Il serait illusoire, comme d’ailleurs dans la vie réelle, de croire qu’une communauté peut être mise en place en quelques jours ou semaines seulement. Comptez entre six à douze mois — selon votre implication — pour réaliser ce projet.

Soyez un connecteur, rendez la pareille

Donnez des conseils, de bonnes adresses et recommandez d’autres personnes autour de vous. Cette démarche va, en plus de votre satisfaction, générer la reconnaissance de vos pairs. 

Lorsque vous recevez, pensez à redonner et à remercier la personne qui vous a soutenue.

Cela semble évident, il n’en est en fait rien à travers les médias sociaux.

Donnez plus que ce que vous prenez

Les « pique-assiettes » sont vite reconnus et mis dans les oubliettes. De donner, sans rien attendre, bien plus que ce que vous avez pris, est un très bon moyen de créer une communauté fidèle.

Rendez vos clients autonomes, ne vendez rien

Donnez tout ce dont vous êtes capable, afin que le lecteur puisse être autonome pour les choses simples. La rétention d’information ; pour obliger le lecteur à vous contacter ou/et vous rémunérer pour l’information, est un mauvais plan.

Si vous offrez une réelle plus-value, vous y trouverez votre compte le moment venu.

Soyez authentique et transparent

Dévoilez-vous et dites ce que vous pensez. Osez dire les choses telles qu’elles sont. Les conversations peuvent être engagées, informatives et devraient apporter une plus-value au lecteur.

En vous lançant sur les médias sociaux, vous allez vous exposer. Car il vous sera difficile de contrôler la situation. Évitez — lorsque c’est possible — la censure, qui donne une mauvaise image et diminue la confiance en vous.

Développez une confiance mutuelle

C’est ici que vous ferez la différence avec une communauté bâtie sur la confiance.

Utilisez votre bon sens

Le bon sens est le maître-mot. Ici comme ailleurs, ce mot important prend tout son sens sur les médias sociaux. En manquer conduira irrémédiablement à un échec cuisant.

Évitez d’être sur la défensive — soyez ouvert à des commentaires critiques

Une critique ouverte à toujours un avantage ; elle va vous permettre de prendre connaissance du ressenti du lecteur, et de changer votre approche. Ou du moins ; reconnaître que votre manière de faire rencontre de la résistance.

Utiliser les médias sociaux pour amplifier

Les médias sociaux ont été créés ; pour communiquer, partager des idées, donner des informations. Au lieu de cela, une bonne partie des utilisateurs professionnels l’utilise comme moyen de marketing.

Personne n’est opposé à une touche commerciale, de temps à autres, à condition que le lecteur en tire un avantage. 

Il convient juste de trouver le bon dosage.

Avoir des suiveurs c’est différent qu’avoir une communauté

Lorsque l’on parle du nombre de suiveurs — ce qui est souvent le cas — nous sommes très souvent loin du succès ou d’une vente. Il s’agit uniquement, jusqu’à nouvel avis, d’une personne qui a cliqué en une fraction de seconde sur le bouton « J’aime ».

Votre ambition devrait être d’en faire un membre de la communauté et, par la suite, un client fidèle.

Vous voilà avez quelques sujets de réflexion de plus

À vous de trouver le meilleur chemin et comment vous présenter au mieux à votre publique cible. Rien n’est jamais acquis, surtout dans le monde des médias sociaux.

Parfois il suffit d’une maladresse, pour que la confiance nous échappe. À nous de faire en sorte pour que cela arrive le moins souvent possible…

Partager et commenter, c’est un clin d’œil à l’auteur…

Vous avez aimé cette publication, donnez en également l’accès à votre réseau en cliquant sur l’icône de partage.

Merci !

Pour laisser votre avis, si la case des commentaires est absente, cliquez sur le titre de l’article.